Construction

06/2021

Comment comparer les prix des constructeurs de maisons ?

Vous avez défini le plan de votre future maison et vous avez reçu les premiers chiffrages des constructeurs. Comment bien les comparer?

Vous avez défini le plan pour votre future maison et vous avez reçu les premiers chiffrages. Au regard du nombre de lots nécessaires à une construction, il n’est pas si simple de comparer. Nous allons donc lister les points essentiels à vérifier.

Avant de démarrer, une bonne comparaison est bien sûr possible qu’à la condition d’avoir des devis détaillés lot par lot, précisant les types de matériaux et les équipements. Pour s’assurer de la complétude du chiffrage, nous conseillons qu’il soit rédigé sous la forme de la Notice Descriptive obligatoire dans le cadre d’un Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI). En effet, ce document imposé par le Code de la Construction nécessite le descriptif complet des travaux pour une livraison de la maison prêt à vivre. Les travaux que vous souhaitez réaliser vous-même seront également chiffrés, en non inclus, dans le prix de vente. De ce fait, vous serez certain qu’aucun poste n’a été oublié.

La surface.

Cela semble surprenant, mais le premier paramètre à contrôler est la somme des surfaces de la maison et de ses annexes.

Un écart d’un mètre carré habitable peut représenter un pourcentage significatif du prix du projet. En exemple, 1m² représente environ 1 % du prix d’une maison de plain-pied de 100 m², soit autour des 1600 euros.

Les pièces techniques (cellier, buanderie, etc.) peuvent être isolées nécessitant un coût bien supérieur. Non isolées, elles ne sont pas comptabilisées dans la surface habitable.

N'oubliez pas les dimensions de la terrasse si vous avez demandé son chiffrage.

La forme de la maison

Un bâtiment avec des volumes décrochés sera plus cher à construire qu’un équivalent de surface à forme compacte. Une comparaison de prix est donc possible uniquement sur une même architecture.

La forme du bâtiment impacte les fondations, les canalisations, les élévations murales, la charpente, la couverture, les doublages, l’isolation, etc. Retenez que la maison la moins chère est celle en forme de cube ou de rectangle.

La position de la maison et son accès.

Construire une maison c’est bien, pourvoir y accéder, c’est mieux.

Vérifiez la position de la maison par rapport à l’accès du terrain. Un écart de distance entraîne des liaisons techniques extérieures plus ou moins longues et un empierrement de l’accès plus ou moins conséquent. Profitez-en pour vous assurer que ce travail sur l’accès du terrain est bien prévu pour desservir le garage et la porte d’entrée.

Approfondissez la nature des travaux effectués dont le type d'empierrement, le type de finition et les épaisseurs.

Le type de fondations.

Nous rentrons dans la technique avec un élément primordial. Quelque soit la solidité d’une construction, sa pérennité dépend des fondations sur lesquelles elle repose. Les coûts varient énormément d'une solution à une autre. Il est donc essentiel de vérifier le type de fondations et sa compatibilité avec la nature du sol.

En cas de doute, la meilleure solution est de réaliser une étude de sol G2 avant signature de la commande, qui obligera les constructeurs à suivre les prescriptions. Evitez de vous fier aux constructions voisines, les sols peuvent être différents sur des terrains juxtaposés. L'étude de sol G1, obligatoire pour les vendeurs de terrain en zone argileuse aléas moyen et fort, peut vous alerter mais elle manque de précision.

Le mode constructif.

Parpaings, briques, béton plein, ossature bois, laine de verre, laine de roche, laine de bois, plaques de plâtres, briques plâtrières, etc. La multitude de matériaux présents sur le marché entraîne énormément de combinaisons pour le montage de votre maison. Tous ces matériaux ont leurs avantages et inconvénients que nous ne passerons pas en revue dans cet article. Nous vous conseillons donc de comparer en priorité la performance thermique des assemblages. En effet, les différents montages impactent le prix du projet mais aussi l’isolation thermique de la maison et donc son coût d’utilisation sur le long terme.

Prenons en exemple une construction réalisée en brique associée à une isolation laine de verre. Ce type de mur extérieur n’est pas forcément synonyme de performance. En effet, une brique entrée de gamme n’est guère plus performante qu’un parpaing (Résistance thermique R=0,75 m².K/W au lieu de 0,23). Un mur parpaing associé à 140 mm de laine de verre a une résistance thermique globale de 4,58 m².K/W. Un mur brique entrée de gamme associé à une isolation 120 mm a une résistance thermique de seulement 4,5 m².K/W. Choisir une brique haut de gamme avec cette même isolation permettra d’atteindre une résistance de 5,25 m².K/W.

Vous comprenez dans cet exemple qu’il ne faut pas uniquement se fier à la désignation « brique », il faut analyser la performance globale du complexe mural (élévation murale + isolation). Il en est de même pour l’isolation des planchers bas et haut, et des combles. Une maison à isolation renforcée dans les combles au détriment de l’isolation des murs et du sol sera toujours moins chère. Cependant, le renforcement de l’isolation des murs et du sol après construction étant très complexe, ce type de maison pourra difficilement être améliorée ultérieurement.

Le type de toiture.

Une couverture tuile avec quatre pentes est plus onéreuse qu’une de deux pentes seulement. La charpente est plus complexe, la toiture nécessite plus d’accessoires et de découpes. Exigez d'avoir le plan des toitures en complément du plan intérieur, il vous permettra de faciliter votre comparaison.

Débords de toit, écran sous toiture, volige, type et couleur de tuiles, gouttières ou dalles nantaises ont également un impact tarifaire. Une solution toiture terrasse (toit plat) peut avoir un intérêt financier en plus de celui de l'esthétisme sur un bâtiment de forme complexe.

Les menuiseries extérieures.

Le prix d’une surface vitrée étant plus élevé que celle d’un mur, les dimensions des menuiseries sont toutes aussi importantes que leur matériau de fabrication PVC, aluminium, bois ou mixte. Il sera également nécessaire de porter une attention sur les options chiffrées pour celles-ci, comme la performance des vitrages, les couleurs, les ventilations, ou les options d’ouverture (ouvrant à la française, oscillo-battant, coulissant), le nombre de vantaux, de rails et les choix de motorisations des volets.

Le positionnement des menuiseries impacte le calcul de performance de la maison selon la réglementation thermique en vigueur (actuellement la RT2012 et prochainement la RE2020). Une mauvaise exposition des ouvertures nécessite une compensation en isolation ou en chauffage.

Les équipements.

Ils sont bien trop nombreux pour tous les énumérer, mais tous les équipements intérieurs influent sur le budget global. Nous conseillons donc de vérifier en priorité ceux qui ne sont pas démontables facilement, comme le type de chauffage, la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), les formats et types de pose de carrelage, la surface en faïence, etc. Les meubles vasques, lave mains ou Wc représentent un coût mesuré et peuvent être remplacés sans gros travaux.

Effectuer des premiers choix de matériaux en magasin d'exposition peut vous conforter sur la qualité des gammes chiffrées.


Pour conclure, comparer les offres de plusieurs constructeurs n’est pas simple au regard du nombre de postes à étudier. Se soumettre à une pression commerciale par l’attrait à des remises « exceptionnelles »peut vous inciter à oublier cette comparaison qui pourtant vous assurera le niveau de qualité souhaité. Prenez le temps de détailler, de questionner et d’attendre les réponses précises.

Pour aller plus loin, plus d’informations sur les liens ci-dessous :

La Notice Descriptive du Contrat de Construction d’une Maison Individuelle : Arrêté du 27 novembre 1991 fixant la notice descriptive prévue par les articles R. 231-4 et R. 232-4 du code de la construction et de l'habitation relatifs au contrat de construction d'une maison individuelle - Légifrance (legifrance.gouv.fr)

Le Contrat de Construction de Maison Individuelle : Le Contrat de Construction de Maisons Individuelles (CCMI), c'est quoi ?(artisansdulac.fr)

Les différents types de fondations : Le blog de GPH bureau études pour l'habitat (be-gph.fr)

Les études de sol :Une étude de sol pour construire sa maison, est-ce nécessaire ?(artisansdulac.fr)

La gamme de briques Bio’Bric : Brique bgv Thermo en terre cuite pour une isolation efficace - Bio'bric(biobric.com)

Contactez notre bureau d’études dès maintenant pour nous parler de votre projet de construction de votre maison !

prendre rendez-vous pour mon projet

Des garanties de QUALITÉ professionnelle

Tel un constructeur classique, Les Artisans du Lac assurent la construction des maisons individuelles en toute sérénité grâce au Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI).  Nos vous garantissons le respect de la réglementation en vigueur, la souscription à la garantie de livraison qui assure le prix et les délais convenus et nous vous faisons bénéficier de l’assurance Dommage-Ouvrage à tarif préférentiel. Les Artisans du Lac sont membres de la FFACB (Fédération Française des Artisans Coopérateurs du Bâtiment) et assurent une construction dans les règles de l’Art.

Votre Maison
RT 2012

C
C
M
I

ontrat de onstruction aisons ndividuelles

Membre
FFCAB

coopérative artisans - construction maisons

qui sommes-nous ?

Il y a 10 ans, des Artisans des communes de La Chevrolière, se sont unis pour proposer  à une clientèle souhaitant vivre au Sud-Loire, des constructions de maisons clé en main.  Toutes les entreprises artisanales, regroupant tous les corps d’état et  intervenant sur le projet, sont reconnues pour leur professionnalisme depuis de nombreuses années.
Notre bureau d’étude est structuré et composé d’un technico-commercial qui étudie avec vous votre construction sur mesure, selon votre budget et vos souhaits. Notre dessinateur élabore les plans de votre future maison et s’occupe des démarches administratives jusqu’au dépôt du permis de construire. Notre conducteur de travaux prend le relais et vous accompagne pendant toute la durée de réalisation de votre habitation.
Depuis 2008, nos clients nous ont fait confiance sur les communes tout autour de Nantes : La Chevrolière, Pont St Martin, Machecoul, La Marne, St Lumine de Coutais, St Philbert de Grand Lieu, St Mars de Coutais, Bouaye,  Port St Père, St Aignan de Grand Lieu, Rezé, Vertou, Geneston, Le Bignon, Basse Goulaine, St Julien de Concelles, Legé, Maisdon sur Sêvres, Aigrefeuille, Corcoué sur Logne…

En Savoir Plus sur Nous
Nos Membres
14 RUE DU VERGER
‍44118 LA CHEVROLIERE

02.28.01.13.96
contactez-nous

Contactez-nous pour obtenir de plus amples informations sur votre projet.

Merci. Nous avons bien reçu votre demande et allons vous recontacter rapidement.
Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre demande. Si le problème persiste, contactez nous directement.